A/S Carson’s Remarks on ‘Finding a Lasting Solution to Instability in DRC’

Other Communiques | Embassy of the United States Kinshasa, Congo.

Traffic illicite de perroquets gris

CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora) est un traité international poursuivant la protection des espèces végétales et animales en danger.

Les perroquets gris que l’on trouve en RDC sont protégés par cette convention. A cette fin, la loi congolaise n’autorise l’exportation que de 5000 perroquets gris par an. En 2012, la province du Maniema a elle seule – malgré l’interdiction par les autorités provinciales de procéder à  la capture de ces oiseaux- a transféré vers Kinshasa au moins 5150 perroquets gris qui ont été par la suite exportés en Europe ou en Asie. C’est sans compter les perroquets qui ont été exfiltrés des autres provinces. Les trafiquants de Kinshasa vendent chaque perroquet a 20 USD. Une fois en Europe, chaque oiseau se négocie a 1000 euros ou plus…

Nos perroquets gris sont en danger.

Vos emails vous appartiennent, securisez-les!

Le courrier électronique, e-mail, est l’un des services de communications les plus utilisés sur Internet. Il a aujourd’hui pour la plupart des utilisateurs de la mère de tous les réseaux supplanté, si pas dépassé… Lire la suite

Générer de l’électricité avec l’eau de pluie

Il est de plus en plus courant a Kinshasa que les gens collectent l’eau de pluie qui s’est abattue sur leur toiture via une gouttière et qu’ils la dirigent ensuite à travers un tuyau en PVC vers une citerne de stockage… coupures régulières d’alimentation en eau obligent.

Je me demande alors si, juste avant de stocker cette eau, on ne pourrait pas l’utiliser pour entraîner une micro-turbine Pelton en vue de générer de l’électricité?  Hauteur de chute: au moins de la toiture jusqu’au sol; le débit d’eau peut être important pendant un orage… Comme bénéfice secondaire, la micro-turbine permettrait aussi d’extraire l’énergie résiduelle du flux d’eau et protéger ainsi la citerne de l’érosion. L’idée me semble un peu tirée par les cheveux mais je ferai bien quelques calculs la-dessus.

Marche de l’Espoir: 21 ans déjà…

16 février 1992: les chrétiens de Kinshasa voulaient marcher pacifiquement pour demander la réouverture de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) dont la fermeture prématurée venait d’être ordonnée par le Président Mobutu.

Les pouvoirs publics refusèrent d’autoriser la manifestation qui eut néanmoins lieu. C’était un dimanche. La marche commença après la messe de 9h00. Des plus de 100 paroisses catholiques de Kinshasa, les fidèles sortirent en ordre de leurs églises respectives et affluèrent par groupes vers divers points de rassemblement. Ils agitaient des branches vertes et chantaient des cantiques pieux. Ils furent rejoints par d’autres croyants: protestants, kimbanguistes et même musulmans. Des marches semblables, quoique de moindre ampleur, eurent également lieu à Matadi, Kikwit, Idiofa, Kananga, Mbuj-Mayi, Kisangani, Goma, Bukavu; plus d’un million de personnes descendirent dans la rue ce jour là. Ce fut le plus grand rassemblement de foule de l’histoire de la République Démocratique du Congo. Ce n’étaient pas des politiciens mais des gens ordinaires, des enfants comme des adultes, des hommes comme des femmes. La marche de l’Espoir.

Les pouvoirs publics déployèrent un fort dispositif de l’armée et de la gendarmerie pour disperser les manifestants. Les militaires étaient nombreux et armés jusqu’aux dents. Le mot d’ordre du coté des manifestants était de s’asseoir par terre en cas de pépin.

Cela ne suffit hélas pas: la marche de l’Espoir vira vite au carnage. Les soldats tirèrent sans distinction, même a très grande distance, y compris sur des enfants. Ils utilisèrent non seulement du gaz lacrymogène mais aussi du napalm, un produit hautement inflammable qui ne peut pas être utilisé dans un contexte civil.

Au moins 35 personnes perdirent leur vie ce jour la. Mais avec eux, et les nombreux blessés, la peur avait aussi disparu. Ou changé de camp. La Conférence Nationale Souveraine rouvrit ses portes en avril 1992. Le Président Mobutu se retira à Gbadolite.

L’aumône, la prière et le jeûne comme Dieu les aime – Les méditations – Catholique.org

L’aumône, la prière et le jeûne comme Dieu les aime – Les méditations – Catholique.org.

Les « Mille signes » de la renonciation de Benoît XVI : Que ce Pape est grand ! – Les news – Catholique.org

Les « Mille signes » de la renonciation de Benoît XVI : Que ce Pape est grand ! – Les news – Catholique.org.

Benoît XVI, l’avait dit, il le fait : « Ne rien préférer à l’amour du Christ » – La une (News) – Catholique.org

Benoît XVI, l’avait dit, il le fait : « Ne rien préférer à l’amour du Christ » – La une (News) – Catholique.org.

Internet Policy and Internet Freedom

Internet Society Testifies Before U.S. House of Representatives on Internet Policy and Internet Freedom

Encourages continued support for the multi-stakeholder model of Internet policy development

[Washington, D.C. USA and Geneva, Switzerland – 05 February 2013] – The Internet Society today announced that Sally Wentworth, Senior Manager of Public Policy at the Internet Society, testified before the Communications and Technology Subcommittee of the U.S. House of Representatives’ Committee on Energy and Commerce at a hearing entitled, « Fighting for Internet Freedom: Dubai and Beyond. »

Wentworth joined other witnesses to provide testimony on the current state of global Internet policy and the future of Internet freedom in the aftermath of the World Conference on International Telecommunications (WCIT).  In December 2012, the International Telecommunication Union (ITU) convened the WCIT in Dubai to open a 1988 treaty called the International Telecommunication Regulations. Member States reviewed and revised the treaty text to redefine agreements between countries to facilitate global telecommunications into the future. The final treaty, which included language that could have a lasting impact on the Internet’s infrastructure and operations, was controversial enough that 55 nations, including the United States, declined to sign it.

Prior to the WCIT, the Internet Society and many in the Internet community, expressed concern that some ITU Member States could seek to leverage these telecom treaty negotiations to establish greater governmental control over the Internet.  The Internet Society also cautioned that some government proposals would threaten the viability of the successful, existing global multi-stakeholder model for Internet policy development.

In her written testimony, Ms. Wentworth stated, “In the aftermath of WCIT, considerable uncertainty remains as to whether and how the new International Telecommunication Regulations will be implemented and to what extent the lack of consensus will negatively impact global communications networks going forward.  What is certain is that WCIT is one piece of a much longer narrative.  At the heart of this narrative is a very basic question over the role of governments in a technology space that is fundamentally borderless.  It is a question of how to implement policy – either at the national or international level – in a way that is consistent with a need for global interoperability and accessibility, consensus among all stakeholders, economic growth, and on-going innovation.”

Ms. Wentworth noted that WCIT presents a call to action for members of the global Internet community to focus their efforts to improve and expand the multi-stakeholder model of Internet governance so that it continues to serve the needs of all users across the globe.

To read Ms. Wentworth’s written testimony, visit: www.internetsociety.org/doc/WCIT_hor_testimony

Jésus envoie les Douze proclamer la Bonne Nouvelle – Les méditations – Catholique.org

Jésus envoie les Douze proclamer la Bonne Nouvelle – Les méditations – Catholique.org.