Marche de l’Espoir: 21 ans déjà…

16 février 1992: les chrétiens de Kinshasa voulaient marcher pacifiquement pour demander la réouverture de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) dont la fermeture prématurée venait d’être ordonnée par le Président Mobutu.

Les pouvoirs publics refusèrent d’autoriser la manifestation qui eut néanmoins lieu. C’était un dimanche. La marche commença après la messe de 9h00. Des plus de 100 paroisses catholiques de Kinshasa, les fidèles sortirent en ordre de leurs églises respectives et affluèrent par groupes vers divers points de rassemblement. Ils agitaient des branches vertes et chantaient des cantiques pieux. Ils furent rejoints par d’autres croyants: protestants, kimbanguistes et même musulmans. Des marches semblables, quoique de moindre ampleur, eurent également lieu à Matadi, Kikwit, Idiofa, Kananga, Mbuj-Mayi, Kisangani, Goma, Bukavu; plus d’un million de personnes descendirent dans la rue ce jour là. Ce fut le plus grand rassemblement de foule de l’histoire de la République Démocratique du Congo. Ce n’étaient pas des politiciens mais des gens ordinaires, des enfants comme des adultes, des hommes comme des femmes. La marche de l’Espoir.

Les pouvoirs publics déployèrent un fort dispositif de l’armée et de la gendarmerie pour disperser les manifestants. Les militaires étaient nombreux et armés jusqu’aux dents. Le mot d’ordre du coté des manifestants était de s’asseoir par terre en cas de pépin.

Cela ne suffit hélas pas: la marche de l’Espoir vira vite au carnage. Les soldats tirèrent sans distinction, même a très grande distance, y compris sur des enfants. Ils utilisèrent non seulement du gaz lacrymogène mais aussi du napalm, un produit hautement inflammable qui ne peut pas être utilisé dans un contexte civil.

Au moins 35 personnes perdirent leur vie ce jour la. Mais avec eux, et les nombreux blessés, la peur avait aussi disparu. Ou changé de camp. La Conférence Nationale Souveraine rouvrit ses portes en avril 1992. Le Président Mobutu se retira à Gbadolite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :