La Reine du Ciel

Il y a quelques mois, alors que je m’efforçais a lire et comprendre la Bible, Parole de Dieu, j’ai été forcé de m’arrêter sur deux passages, tous deux dans le livre du prophète Jérémie,  qui ont changé beaucoup pour moi.

Le premier passage est Jérémie 7,17-18 (toutes mes citations de la Bible dans cet article sont de la traduction Louis Segond 1910). Dans ce chapitre 17 de Jérémie l’Eternel s’adresse au prophète sur des censures et menaces à l’encontre du people d’Israël (qui est la représentation dans l’ancienne alliance du peuple de Dieu dont fait partie aujourd’hui quiconque croit en Jésus-Christ comme unique sauveur et Seigneur) qui s’est écarté de la voie du bien. Voici:

Ne vois-tu pas ce qu’ils font dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem? Les enfants ramassent du bois, les pères allument du feu, et les femmes pétrissent la pâte, pour préparer des gâteaux a la reine du ciel, et pour faire des libations a d’autres dieux, afin de m’irriter” – Jérémie 7, 17-18

Puis l’Eternel conclut

Est-ce moi qu’ils irritent? Dit l’Eternel; n’est-ce pas eux-mêmes, à leur confusion? C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel: voici ma colère et ma fureur se répandent sur ce lieu, sur les hommes et sur les bêtes, sur les arbres des champs et sur les fruits de la terre; elle brulera et ne s’éteindra point.” – Jérémie 7, 19-20

 

Le deuxième passage vient un peu plus loin dans le livre, au chapitre 44, versets 16 – 19 (c’est le peuple qui répond au prophète):

Nous ne t’obéirons en rien de ce que tu nous a dit au nom de l’Eternel. Mais nous voulons agir comme l’a déclaré notre bouche, offrir de l’encens a la reine du ciel, et lui offrir des libations, comme nous l’avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda et dans les villes de Jérusalem. Alors nous avions du pain pour nous rassasier, nous étions heureux, et nous n’éprouvions point de malheur. Et depuis que nous avons cessé d’offrir de l’encens a la reine du ciel et de lui faire des libations, nous avons manqué de tout, et nous avons été consumés par l’épée et la famine… D’ailleurs, lorsque nous offrons de l’encens à la reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans la volonté de nos maris que nous lui préparons des gâteaux pour l’honorer et que nous lui faisons des libations?” – Jérémie 44,16-19

 

La réponse de l’Eternel ? Une malédiction prononcée contre le people rebelle, commence au verset 25:

Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël: Vous et vos femmes, vous avez déclaré de vos bouches et exécuté de vos mains ce que vous dites: nous voulons accomplir les vœux que nous avons faits, offrir de l’encens a la reine du ciel, et lui faire des libations. Maintenant que vous avez accompli vos vœux, exécuté vos promesses, écoutez la parole de l’Eternel…mon Nom ne sera plus invoqué… je veillerai sur eux pour faire du mal et non du bien…consumés par l’épée et par la famine…anéantis…mes paroles s’accompliront sur vous pour votre malheur.” – Jérémie 44,25-29

Dans tous les passages bibliques ci-dessus j’ai mis en évidence les mots “la reine du ciel”. Lorsque je suis tombé dessus la première fois, cette appellation a retenu toute mon attention pour trois raisons:

  • D’abord parce que je ne l’avais jamais rencontrée dans la Bible (en fait depuis lors j’ai continué de chercher mais ne l’ai trouvée nulle autre part dans la Bible);
  • Mais aussi parce qu’elle est négative (il s’agit clairement ici d’une divinité païenne ancienne, vraisemblablement ancrée dans des cultures exogènes au peuple d’Israël, à laquelle ce dernier s’est mis à rendre un culte au mépris du seul vrai Dieu) ;
  • Et enfin, et c’est la plus importante des trois raisons, parce “reine du ciel” est un des titres donnés a “Marie”, mère terrestre du Seigneur Jésus-Christ, dans le monde catholique dont je suis issu. Dans l’église catholique “Marie” est appelée “Regina Caeli”, ce qui est littéralement “Reine du Ciel” en latin. De nombreux chants et prières s’adressent à elle en “Salve Regina”, “Nous te saluons Reine”…

Ce qui suit peut choquer certains de mes frères et sœurs chrétiens catholiques. Je voudrai dire ici que ce que je partage ici n’a rien d’une critique. Au contraire je sais pour avoir passé le plus clair de ma vie jusqu’à présent dans l’église catholique, que beaucoup de chrétiens catholiques ont un amour et une passion sincère pour le Seigneur Jésus. C’est ce qui m’encourage à continuer mon partage. Certains seront peut-être très énervés mais je me sens l’obligation de partager ce que le Saint-Esprit m’a révélé, car il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes (Actes 5:29).

La question qui est tout de suite née dans mon esprit était s’agit-il de la même reine du ciel dont Jérémie parlait? “Marie” dans la célébration de la messe catholique est représentée en statue, est encensée, reçoit des fleurs, les gens prient “Marie” reine du ciel agenouillés devant la statue convaincus qu’elle «intercède»  entre les humains et le Seigneur Jésus, etc. Je me suis dit, s’il s’agit de la même divinité, c’est mal et de nature à attirer la colère de Dieu sur ceux qui ont affaire avec la reine du ciel! Si ce n’est pas la même “reine du ciel”, comment “Marie” est-elle devenue reine du ciel? Comment cela se concilie-t-il avec le reste de la Parole de Dieu ?

Je n’ai jamais été fervent adepte de “Marie” et je pense que ma position –qui est sans doute celle de nombreux chrétiens catholiques- était de respecter la “dévotion” des autres et en quelque sorte rester neutre.  La lecture des passages ci-dessus a changé mon attitude car clairement Dieu n’est pas neutre. Les paroles du Seigneur Jésus semblaient s’appliquer à moi:

Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche” – Apocalypse 3:15-16

Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse.” – Luc 11:23

Il était donc de mon devoir chrétien d’aller au fond de cette question de “la reine du ciel” et d’établir sur base de la Parole de Dieu s’il est bon ou mal d’appeler la mère terrestre de notre Seigneur “reine du ciel” et de lui rendre un culte ou une vénération (au plan pratique je ne vois pas clairement la différence entre les deux termes). Car dans le monde d’aujourd’hui la question de “la reine du ciel” devient simplement la question de “Marie”.

Il est intéressant que dans tout le nouveau testament il n’y a aucune trace ni d’une quelconque nature surhumaine de Marie mère de Jésus, ni d’un quelconque culte ou vénération dont elle serait objet. Le terme “reine du ciel” ne semble être évoqué nulle part dans le nouveau testament. Le nouveau testament ne prêche que Jésus. Pourtant “Marie” semble être devenue aujourd’hui un personnage central du christianisme tel que prêché par l’église catholique – je ne peux parler que de ce que je connais.

Je trouve intéressant le récit du problème de l’apôtre Paul à Ephese: lorsque Paul prêchait à Ephese, il avait un problème sérieux avec l’idolâtrie dans la ville. Les gens d’Ephese, avant l’arrivée du christianisme, étaient majoritairement adorateurs de la déesse grecque Artémis aussi connue sous son nom romain de Diane. Diane avait à Ephese un temple grandiose, splendide. Les gens de différentes parties de l’empire romain faisaient le pèlerinage d’Ephese pour adorer Diane. Dans le temple de Diane se trouvaient une gigantesque statue de la déesse dont ses croyants juraient qu’elle était descendue du ciel. Certains artisans faisaient des statuettes et de petits temples de Diane que les gens achetaient pour continuer à adorer Diane dans leurs maisons ou en obtenir la “protection” par la divinité. Ces artisans étaient organisés en syndicat puissant. Au fur et à mesure que le christianisme se développait à Ephese, beaucoup de gens se convertissaient à Jésus et abandonnaient le chemin de Diane. Le syndicat des artisans y vit une menace pour leur prospérité. Ils finiront par provoquer un soulèvement populaire pour chasser Paul de la ville. L’église de Dieu demeura dans la ville et avec le temps le culte de Diane finira par disparaitre. Cette histoire est racontée avec détails dans le chapitre 19 des Actes des Apôtres.

La virulence de l’opposition que Paul a rencontrée à Ephese était telle qu’il dit plus tard “…j’ai combattu contre les bêtes à Ephese” (1 Corinthiens 15, 32).

Paul dit aussi:

Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes” – Ephésiens 6:12

Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser les forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance du Christ” – 2 Corinthiens 10:4-5

“…Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance.”1 Corinthiens 15:24

Le culte de Diane était parti, mais les puissances sataniques (Paul les décrit dans Ephésiens 6:12 et 2 Corinthiens 10:4-5) qui tirent les ficelles derrière tout culte païen n’ont pas encore abandonné leur lutte contre la vérité et contre le salut des hommes. En effet leur fin sera lorsque le Christ les aura totalement et définitivement détruit puis remettra le royaume à son Dieu et son Père (1 Corinthiens 10:4-5).

Le diable, menteur, à orchestré une attaque subtile, de l’intérieur, pour prendre les chrétiens par ruse et organiser un culte dont Dieu a horreur tout en gardant des apparences de sainteté. Cette attaque est une imposture qui utilise le nom de la personne aimée et bénie de la mère terrestre de notre Seigneur, Marie. C’est pour cette raison que j’ai utilisé plus haut “Marie” entre guillemets car je suis convaincu que Dieu ne peut pas se contredire en faisant quelque chose dont il dit lui-même qu’il a horreur. La véritable Marie mère de Jésus est bénie et près de Dieu, elle n’a rien à avoir avec l’imposture du culte (ou vénération) de “Marie”. Mais le subterfuge est subtil. Une incroyable pression sociale s’ajoute à la duperie car beaucoup d’entre nous ont “peur” de questionner une pratique que des millions de personnes embrassent, beaucoup d’entre eux “plus assidus” dans la foi que nous-mêmes. Marie a certainement reçu de Dieu une grâce monumentale, plus qu’aucune autre femme dans l’histoire de l’humanité. Certainement nous la disons bienheureuse. Elle-même a été une femme exemplaire, se disant “humble servant du Seigneur” (Luc 1:26-38). De Marie qui a “trouve grâce devant Dieu” le monde corrompu a fait “Marie pleine de grâces”, c’est-à-dire “Marie” elle-même source de grâces, en lieu et place de Dieu. Quelle distorsion!

La Bible nous dit:

Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et a des doctrines de démons” 1 Timothée 4:1

 

Le concept même de “Marie”, les pratiques et la doctrine qui lui sont attachées n’ont aucune base dans la Bible. Il s’agit bien d’un plus, une nouveauté, un nouvel évangile. Mais la Bible nous mets ainsi en garde:

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité a l’égard de Christ. Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez embrasse, vous le supportez fort bien…” 2 Corinthiens 11:3-4

(Dans le passage ci-dessus Paul ironise, fait du sarcasme sur la tendance des chrétiens à se laisser facilement dérouter de la vérité). Et voici comment Paul qualifie ceux qui prêchent un autre évangile:

Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguises en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres” 2 Corinthiens 11:13-15

Non pas qu’il y ait un autre évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’évangile du Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre évangile que celui que nous avons prêche, qu’il soit anathème!” Galates 1:7-8

Pour moi il est clair que l’évangile avec “Marie” est un nouvel évangile. C’est selon la Bible une doctrine de démons (1 Timothée 4:1) qui ne cherche qu’à détourner un grand nombre du chemin de Dieu.

La technique d’infiltration et d’attaque par l’intérieur utilise par le diable n’est pas nouvelle. Déjà dans l’ancien testament, Balak roi de Moab, sur conseil du mauvais prophète Balaam est le premier à se servir de la technique d’infiltration pour diluer la ferveur du people de Dieu et le détruire (Nombres 22:1-14). Dans Apocalypse 2:12-17, le Seigneur Jésus lui-même reproche à l’église de Pergame, qu’elle a en son sein des gens attaches à la doctrine de Balaam.

L’assomption de Marie

Il est dit que Marie mère de Jésus n’aurait pas connu la mort mais serait montée au ciel. Aucune trace de cela dans la Bible. Et tenant compte du fait que cette prétendue assomption résulte dans une dilution de l’autorité perçue du Seigneur Jésus-Christ, donc qu’elle ne renforce pas l’évangile tel que la Bible nous le rapporte, l’idée de l’assomption ne vient pas de Dieu. Il est aussi intéressant que l’assomption de Marie ne devient un dogme que vers le troisième siècle après Jésus-Christ. C’est long. L’assomption a d’abord été évoquée à Ephese puis acceptée par un concile dans cette même ville… Tout cela est arrivé après que le gouvernement de l’empire romain, sous l’empereur Constantin, prenne la décision politique de faire du christianisme la religion officielle de l’empire. Cela a résulté pour la première fois dans l’histoire du christianisme en ce que de nombreuses personnes embrassent la foi non suite à une conversion du cœur mais par obligation de conformité à la loi. Pas étonnant que des mélanges contre nature aient commencé à ce moment…

 

Dogme et Virginité de Marie

Il est aussi question de dogme que Marie mère de Jésus serait restée vierge toute sa vie. Rien ne le dit dans la Bible. Dans Matthieu 12:46-50, alors que Jésus prêche dans la synagogue, on lui dit que sa mère et ses frères étaient dehors, cherchant à lui parler. La réponse de Jésus? “Qui est ma mère, et qui sont mes frères? Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit: voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère”.

La réponse de Jésus montre clairement que le statut particulier de Marie est et se limite dans le fait qu’elle est la mère biologique de l’Homme de Nazareth. Marie n’a pas un statut spécial dans le monde spirituel. Elle est un enfant de Dieu comme tout autre chrétien(ne).

Le passage ci-dessus montre que Jésus avait des frères. La Bible parle aussi d’un apôtre, Jacques, “le frère du Seigneur”, et il n’y a rien de mal ni de choquant à cela.

Mais je ne vis aucun autres des apôtres, si ce n’est Jacques, le frère du Seigneur” – Galates 1:19

Jude, serviteur de Jésus-Christ, et frère de Jacques…” – Jude 1:1

N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Josse, de Jude et de Simon? Et ses sœurs ne sont-elles pas ici parmi nous?” Marc 6:3

Dans Luc 11:27-28, tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit: “Heureux le sein qui t’a portée! Heureuses les mamelles qui t’ont allaitée!” Et il répondit: “Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent!” Jésus a clairement répondu qu’il n’y avait pas grand-chose d’extraordinaire dans le sein qui l’a porte et les mamelles qui l’ont allaité. Jésus a “refroidit” la déclaration de la femme dans la foule. Par contre, quand quelqu’un disait quelque chose de spirituellement important, Jésus renforçait l’idée. Par exemple dans Matthieu 16:13-17, Jésus demanda à ses disciples: qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme. Simon-Pierre répondit: Tue s le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas: car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon père qui est dans les Cieux.

Clairement Jésus n’a pas donné de renforcement positif lorsque quelqu’un a suggéré que sa mère était spéciale.

 

“Marie” médiatrice

On présente souvent “Marie” médiatrice (Mediatrix en latin) qui intercède auprès de Jésus. Beaucoup témoignent que leurs prières à Marie sont exaucées beaucoup plus rapidement. Autrement dit Jésus écouterait plus “sa mère” que les prières qui lui sont adressées directement ou qui sont adressées a Dieu directement. Non seulement cette croyance véhicule une image hideuse de Jésus comme de Dieu qui n’écoutent pas vraiment les chrétiens mais en plus elle est de manière évidente oppose à la vérité que la Bible nous livre de manière claire.

Il n’y a qu’un seul intermédiaire entre Dieu et l’humanité, c’est Jésus-Christ, et il n’y a aucun intermédiaire entre Jésus-Christ et les hommes. Voici:

Car il y a un seul Dieu, et il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme” – 1 Timothée 2:5

Ce passage à lui seul prouve qu’il n’existe pas de médiatrice, sauf dans l’illusion créée par Satan, sinon la Bible serait un mensonge.

Le sacrifice de Jésus sur la croix est la plénitude de ce qu’il faut pour notre salut. Il n’a besoin de rien ni de personne d’autre:

Car Dieu a voulu que toute plénitude habitat en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.” – Colossiens 1:19-20

 

C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur” – Hébreux 7:25

Il y a-t-il une place pour une médiatrice?

 

Miracles

Enfin certains rapportent que “Marie” agit réellement car ils ont été témoins de miracles suite à des prières adressées à “Marie”. Tout ce qui brille n’est pas or. La Bible nous dit que tout miracle ne vient pas de Dieu. Il est facile pour le diable de simuler un miracle, surtout si cela lui permet d’éloigner une âme du chemin qui mène à Dieu. La Bible nous apprend que Satan peut se déguiser en ange de lumière:

Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres” 2 Corinthiens 11:13-15

 

Moise dit aussi

S’il s’élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige, et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t’a parlée en disant: allons vers d’autres dieux, des dieux que tu ne connais point, et servons-les! Tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur…”- Deutéronome 13:1-5

L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauves…” – 2 Thessaloniciens 2:9-11

C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! Car le diable est descend vers vous, anime d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps” – Apocalypse 12:12

 

Images et Statues

Il me suffit de dire que toutes ces images et statues de “Marie” ne sont rien d’autre que de l’idolâtrie. D’ailleurs, comme avec les “images” du Christ, qui a vu le visage de Marie? Il existe plusieurs version d’images ou de statues, appelées même “sacrées” (comment une œuvre d’artiste sur du bois, du métal ou du fer ou pire le produit d’une fabrication en chaine peut-il devenir “sacrée”?). Toutes sont fausses et inutiles car elles ne viennent pas de Dieu.

Conclusion

Celui ou celle qui croit véritablement en Jésus-Christ doit ouvrir les yeux et cesser de faire monter la colère de Dieu sur sa vie. Jésus-Christ est la totalité exclusive de ce dont nous avons besoin. Il n’y a dans le plan de Dieu ni reine du ciel, ni médiatrice, ni “Marie” tel que nous le voyons aujourd’hui.

L’humble servante du Seigneur, Marie mère terrestre du Seigneur Jésus-Christ, n’a rien à  avoir avec les pratiques religieuses de ce temps.

 

Et si vous ne trouvez pas bon de server l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au-delà du fleuve, ou les dieux des Ammonéens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison nous servirons l’Eternel.” – Josue 24:15

 

Que Dieu vous bénisse en Jésus-Christ.

%d blogueurs aiment cette page :